UNE VIE QUI S'ALLONGE
 

(Paroles et musique : Fred Walin)

Dans son regard froncé
Le vieux sa fenêtre
Voit le temps défiler
Il se souvient peut-être
Sur le carreau penché
Il parle un peu tout seul
L’écran double-vitré
A l’ombre du tilleul
Dans un verre de cuisine
Il boit deux, trois gorgées
D’une boisson concubine
Que l’absence a posé

Refrain :
Une vie qui s’allonge
A ne plus en finir
Il me reste les songes
Et puis les souvenirs
Une vie qui s’allonge
Je voudrais en finir
Me délivrer des songes
Retrouver ton sourire

Il observe amusé
En boucle se repasse
Le spectacle agité
Des écoliers qui passent
Spectateur invisible
D’une vie qui commence
Il sait qu’il est la cible
De l’ombre qui s’avance

Refrain

Dix ans de solitude
A regarder passer
Le vide comme un prélude
Avant l’éternité
Dans ses yeux embués
Toute une vie qui défile
Sur la vitre voilée
Un reflet volatile

Refrain